Le geste qui changa sa retraite

En Août 2000, un retraité d’une entreprise privée de la place se rendit dans une Société de Gestion et d’Intermédiation (SGI) pour savoir combien il disposait sur son compte d’investissement. Ce monsieur arrivait difficilement à joindre les deux bouts étant à la retraite ; il raconta qu’il n’arrivait pas à manger certaine fois et qu’il avait complètement oublié son compte dans la SGI.

Quinze ans plus tôt, son entreprise avait signé un partenariat avec la banque propriétaire de la SGI. La banque leur prélevait sur une base mensuelle FCFA 15.000 pour investir en bourse. Le partenariat avait duré 5 ans, à la suite duquel il n’avait pas été renouvelé du fait de changements de direction intervenus dans sa structure. Le monsieur avait alors cotisé exactement FCFA 900.000 en 5 ans.

La SGI l’informa alors qu’il disposait de FCFA 17.700.000 dans son compte. Puisse que l’on se trouvait juste après le coup d’état de 1999, la SGI fit une simulation pour voir ce qu’il aurait eu s’il était venu avant le coup d’état. Il aurait eu FCFA 30 Millions.

Le retraité était tout content, il se mit à partager ses projets avec les membres de l’entreprise, finir sa maison au village, envoyer son fils en France pour qu’il termine ses études, etc.

Pour quelqu’un qui a épargné FCFA 15.000 par mois, soit FCFA 900 000 au bout de 60 mois, gagner FCFA 30 millions ou même FCFA 17 millions c’est rarement vu.